Recrutement de conciliateurs- Médiateurs en dépression

Publié le par Claude Borghetto

 

Merci de bien vouloir  faire livrer à mon bureau

6 boîtes de Prozac

8 boîtes de Deroxat

12 boîtes de Xanax

Vous mettrez aussi un assortiment de Valium , Tranxene et Lexomyl.

1 recrutement de conciliateur bénévole  , 1 médiateur en dépression !

25 recrutements de conciliateurs , 25 médiateurs en dépression !

D'où le stock de médicaments ...

Explication .

En Auvergne , les modes amiables se développent lentement mais sûrement .Les médiateurs diplômés en activité libérale ont un investissement colossal sur cette question :

Organisation de cafés Médiation ? C'est eux !

Mise en place de tables rondes en médiation ? C'est eux.

 

Création de Prix en Médiation? C'est encore eux .

En dépit d'un immense respect pour les bénévoles que représentent les conciliateurs de Justice , ils ne peuvent pas cautionner un recours systématique à la conciliation de Justice faite par les bénévoles.

Ce n'est pas acceptable, même pour des litiges à moins de 4000 euros, indépendamment du fait que médiation et conciliation ne se ressemblent pas du tout. Aucun conseil, suggestion ou orientation du côté du médiateur contrairement au conciliateur.

La responsable de formation que je suis et la Présidente d'associations que je représente  alerte les magistrats et décideurs , législateurs ou pas : la méritocratie doit s'imposer dans les modes amiables .

Là où certains investissent temps et argent  dans des formations en médiation  et en  travaillant  en toute humilité , on ne peut accepter que des bénévoles sans aucune qualification en modes amiables récupèrent ce contentieux à moindre coût.

Je crois qu'il est important que nos retraités profitent de leurs retraites , sagement et sereinement,  et permettent aux jeunes médiateurs qui ,pour certains,  se sont formés sur endettement ou sacrifice financier important , de travailler correctement .

Je vous choque ?

Pas grave.

Pour moi , pas de prozac. Juste une explication franche et directe , comme d'habitude. Et je renouvelle mon respect à nos amis conciliateurs ainsi que mon amitié à leur Président.

Un p'tit bisou avant d'aller se coucher ? 

Bien sûr , s'il est franc !

Commenter cet article