Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

13 articles avec formation

Médiation : vous avez un avis ?

Publié le par Claude Borghetto

Aujourd'hui , j'ai décidé de vous faire un cours en cardiologie .

Le coeur , les artères , les risques cardiovasculaires , tout ça , je connais parfaitement .

Oui , parfaitement .

J'ai déjà eu des palpitations  et j'ai déjà pris mon pouls après un footing  sur lequel d'ailleurs je me suis fait  , toute seule , un "pronostic vital engagé" : il battait à une allure totalement anormale et il n'y avait pas George Clooney dans les parages  donc j'étais très inquiète .

Et j'ai  pris , dans la foulée ( c'est le cas de le dire)  la mesure qui s'imposait : arrêter de courir et manger un paquet de pépitos .

Tiens donc ! Je vous sens dubitatif  sur mes compétences médicales....

Allons donc ! Je vous dis que je suis compétente .Point .

Non ? Et pourquoi donc Môssieu ? Parce que je n'ai pas fait médecine ?

Tiens donc ! Pour certains métiers , il faudrait  être qualifié et montrer patte blanche pour exercer ? Ah bon? Dans tous les métiers?

Arrêtez d'expliquer la médiation quand vous n'y connaissez rien .

Pourquoi? Mais parce que là , c'est le pronostic vital de la Médiation qu'on engage !

Je ne fais pas un cours en cardiologie .

Vous ne faites pas un cours en médiation.

Parce que vous avez une longue carrière derrière vous  et que vous savez tout , parce que vous avez les cheveux gris ou blancs  et que vous savez tout , parce que vous êtes un homme  et que vous savez tout , parce que vous êtes à la retraite  et que vous vous ennuyez , parce que vous êtes juristes , parce que vous êtes enseignant et que vous savez tout sur tout , vous expliquez  la médiation ! Stooooop !

Pour expliquer la médiation , il faut être qualifié en médiation, OK ?

Le prochain déjeuner , dîner , petit déjeuner , petit dîner au cours duquel on m'explique la médiation , je fais un AVC.  Ben oui ,  aucun risque , je peux me sauver moi -même , suis cardiologue depuis 10 mns !

Le 29 Juin , j'animerai moi -même le 11e café Médiation du Club Actumediation  et on parlera formation en médiation. Je répondrai à toutes vos interrogations , promis!

Comment ça vous ne viendrez pas ? Je vous ai énervé ?!!

Vous plaisantez ?!!  Vous m'adorez !!

Allez , un p'tit bisou ?

Médiation  : vous avez un avis ?

Partager cet article

Repost 0

Médiation ou Saint Nectaire?

Publié le par Claude Borghetto

Médiation ou Saint Nectaire?

Quand vous mangez un Saint -Nectaire , vous savez ce que vous mangez .

A l'odeur .

Quand vous buvez un Saint -Pourçain , vous savez ce que vous buvez .

A la couleur .

Quelqu'un pourrait-il m'expliquer le nouveau titre professionnel de " Médiateur social accès aux droits et services "? 

Désolée...je ne comprends même pas le titre .

Et si l'intitulé me dépasse , je ne vous parle pas du contenu .

Incompréhensible  , pour moi , médiatrice  en exercice , diplômée d'un Master Médiation et créatrice d'un DU en fac de Droit.

Perplexe , je vous dis ....avec la vague mais désagréable impression qu'il n'y a pas de pilote dans l'avion " Médiation"......

Et pourtant les compétences sont là !

Clients : attention ! Vigilance orange . Renseignez - vous !

Bon , allez , on revient  à des choses plus sérieuses ?

Un p'tit verre de St Pourçain avec un bon pain Auvergnat sur lequel trône le roi  Saint Nectaire ?

Comment ça il sent mauvais ??

Peut être ! Mais là au moins vous savez ce que vous avez dans les mains !

Publié dans news, formation

Partager cet article

Repost 0

Les diplômés en médiation s'expriment !

Publié le par Claude Borghetto

"La formation diplômante est essentielle car elle permet de s'assurer des compétences acquises par une personne dans le domaine de la médiation basée sur un socle de connaissances et de pratiques précises, dans un monde où malheureusement n'importe qui peut s'auto-décréter Médiateur. La médiation n'est pas innée, elle s'apprend.Le DU Médiation Ecole de Droit-UDA est pertinent dans la mesure où il nous forme tant de manière généraliste que de manière spécialisée dans le domaine de la médiation entreprise ou scolaire selon les choix."

Laure Chatron , Major 2016 DU Médiation Ecole de Droit - UDA

"Pourquoi le DU Médiation ?

Lors de la réunion de pré rentrée des masters a été présentée cette formation. Sa présentation et les valeurs m'ont tout de suite parlé, même si au départ je voyais dans la médiation une méthode de pacification des rapports. Pendant la formation , j'ai découvert que c'était bien plus, que c'était une discipline entière, et structurée.

De plus je trouve cela pertinent que cette formation soit présentée et donnée au sein de l'UDA en ce sens où il s'agit d'un MARL/MARD, et je reste convaincue que les juristes devraient s'y pencher. "

Audrey Bordes , DU Médiation Ecole de Droit-UDA

" J'ai découvert la médiation à Lyon , tout en travaillant , et j'ai eu un coup de foudre pour celle - ci ! J'ai apprécié l'enseignement dispensé à la Faculté de Droit de Lyon 2 lors de mon Master Médiation , autant marquée par les valeurs de la médiation véhiculées par les enseignants que par les techniques dispensées ! Tout s'apprend , y compris et surtout la médiation ! Bravo à l'équipe pédagogique et en particulier à Christiane Wicky ! "

Claude Borghetto , Master Médiation Faculté de Droit Lyon 2

"Médiateur diplômé, la garantie d'une formation de qualité ! Vous iriez confier le réglage des freins de votre voiture à quelqu'un qui se prétend formé en mécanique mais qui n'a pas le moindre diplôme de mécanicien ? Evidement non ! ... Alors pourquoi prendre le risque de faire appel à un médiateur qui se prétend formé mais qui n'a pas le moindre diplôme en médiation ? Les diplômes en médiation, comme dans toutes les disciplines, existent et sont les seuls à pouvoir garantir une formation de qualité. Faire appel à un médiateur diplômé, c'est la garantie d'une prestation de qualité."

Jean Paul Delorme , DU Médiation Ecole de Droit-UDA

" Future magistrate (je l’espère !), j’ai suivi la formation diplômante en médiation de l’Ecole de Droit de Clermont-Ferrand car il m’a semblé judicieux de mieux appréhender ce mode singulier de règlement des conflits.

Force est de constater que le recours à la médiation se développe au sein des juridictions. Aussi la médiation est-elle pertinente dans certains litiges portés à la connaissance des juges civils. C’est indéniablement le cas dans des conflits qui touchent aux rapports de voisinage. C’est d’autant plus pertinent à l’égard des conflits familiaux dans lesquels sont baignés les juges aux affaires familiales.

De surcroit, la médiation pénale a été plus qu'expérimentée par les parquets au titre des alternatives aux poursuites. En effet, quelles suites donner à une plainte pour des faits de peu de gravité qui résultent d’un conflit latent ; conflit qui, s’inscrivant dans un contexte relationnel, oppose deux personnes qui se connaissent, vivent ensemble ou à proximité ? Ce conflit risquant alors de perdurer, voire de se traduire par des infractions réitérées ou de plus grande gravité, la médiation pénale s’avère être le recours le plus à même de prévenir à la réitération d’actes délinquants. J'ai sur ce point rédigé un mémoire mettant en avant les particularismes de ce type de médiation. Dès lors, la médiation pénale ne saurait être pleinement assimilée à la médiation telle qu’enseignée dans le cadre de la formation diplômante en ce sens qu’elle suit sa propre éthique, sa propre philosophie du fait du cadre judiciaire autour duquel elle gravite.

Suivre une formation diplômante en médiation m’a d’abord permis d’en comprendre les rouages et donc d’être capable de la distinguer d’autres types de modes alternatifs de règlement des conflits. Que ceux-ci en empruntent l’appellation (la médiation pénale donc !) ou non (la conciliation notamment !).

Suivre une formation diplômante en médiation m'a ensuite amenée à percevoir l’intérêt que peut avoir le recours à la médiation sur certains conflits portés à la connaissance des juges, mais aussi à cerner la place que peuvent occuper les magistrats dans le développement de la médiation.

Suivre une formation diplômante en médiation m’a enfin permis de découvrir les facettes d’un métier passionnant, qui raisonne dans beaucoup d’autres domaines que le judiciaire (le domaine de l’entreprise ou encore le milieu éducatif) et qui, je l’espère, connaitra le succès qu’il mérite.

Aussi j’encourage les futurs magistrats, les futurs avocats, les futurs enseignants, les futurs chefs d’entreprises, les futurs « tout » à se former en médiation. A l’heure actuelle, même Thomas More n’oserait pas rêver d’une société sans conflit ! La médiation aura toujours une place à occuper…

Le Diplôme d’Université en médiation de l’Ecole de Droit de Clermont-Ferrand, qu’est-ce que c’est ?

Le suivi de la formation permet dans un premier temps, par le biais d’un module « tronc commun », de tout d’abord se familiariser avec la médiation ainsi que par la suite d’en maitriser les rouages. Seront alors mis en avant les différents modes alternatifs de règlement des conflits afin de faciliter la compréhension de la singularité de la médiation à l’intérieur même de ces différents modes. Aussi, la médiation n’est pas l’arbitrage, la conciliation …. Seront ensuite développées l’éthique et la déontologie propres à la médiation. Le médiateur a donc une certaine posture à tenir, ce qui requiert nécessairement une formation de qualité ! Le temps a alors également son importance. N’est pas médiateur qui veut l’être ! Il faut être formé à la conduite d’un processus de médiation. C’est en ce sens que des trainings sont mis en place afin de, tout au long de l’année, s’entrainer sur des cas concrets à devenir un médiateur (en or !). Enfin, sera exposé le cadre juridique qui gravite autour de la médiation. En effet, le médiateur doit notamment savoir rédiger un contrat de médiation.

Le suivi de la formation permet dans un second temps, de se former plus particulièrement sur un ou deux (pour les plus gourmands !) domaines spécifiques de la médiation. Sont alors proposés le module « médiation des organisations » ainsi que le module « médiation scolaire ». En effet, chaque domaine d’action comportant ses propres enjeux, le médiateur qui souhaiterait intervenir dans un domaine précis se doit d’y être formé afin d’assurer une intervention de qualité. C’est en ce sens qu’il existe un diplôme spécifique pour les médiateurs intervenant sur des conflits familiaux (DEMF – Diplôme d’Etat de Médiateur Familial). Aussi, et dans le même ordre d’idées, le milieu scolaire requiert certaines précautions, la nature du conflit y étant singulière. Les enjeux psychologiques entrent alors en scène ! Le médiateur doit être en mesure de détecter ainsi que de gérer les émotions, traumatismes et personnalités difficiles. Ce qui justifie l’existence de cours de psychologie au titre de la formation en médiation.

En bref, le Diplôme d’Université en médiation de l’Ecole de Droit de Clermont-Ferrand permet donc de comprendre ce qu’est la médiation et forme efficacement au métier de médiateur. Ainsi, il n’est pas improbable que certains se découvrent une passion pour le métier et aspirent à poser leur plaque (complément d’activité ou temps plein pour les plus fervents !)."

BANGOURA Amina

Titulaire du Diplôme d’Université en médiation de l’Ecole de droit de Clermont-Ferrand (promotion 2014-2015)

Les diplômés en médiation s'expriment !

Partager cet article

Repost 0

Médiation / Baccalauréat : même combat !

Publié le par Claude Borghetto

Médiation / Baccalauréat : même combat !

Acte 1 : Baccalauréat

Pour la 1ère fois de ma carrière , j'ai mis 20 à une copie de Bac, en Economie , sur un sujet d'actualité passionnant mais complexe et technique s'il en est : vous l'avez deviné , l 'Europe est "sortie" au Bac 2016 et ce n'est pas un jeu de mots !

J'ose dire, en toute simplicité et humilité , que je n'aurais certainement pas mieux fait que ce candidat : riche, dense et maîtrisée , cette copie est remarquable .

Une heure après , mon stylo de correctrice se lance avec enthousiasme sur la copie suivante qui , malheureusement , par le jeu des grilles d'évaluation de Bac auxquelles je suis tenue , se retrouve avec une très bonne note ( 16/20) , note autrefois exceptionnelle mais très courante maintenant....Cette copie est , à mon avis , plus que moyenne .

Mon stylo rouge , déprimé , usé par 25 ans de carrière , doit écrire , et je le dis sincèrement , à contrecoeur , la note de 16 sur 20 sur une copie qui aurait eu , à mon avis, pas plus de 12 ou 13 il y a 20 ans...

Quelle différence y a -t-il , maintenant au Bac , entre un candidat à 16 et un à 20 ?

Il n'y a plus de fossé entre un candidat moyen + et un excellent candidat . Je trouve cela vraiment regrettable pour ne pas dire déprimant .

Sur un CV , lors d'un recrutement , le candidat à 16 /20 va pouvoir prétendre à un regard positif et bienveillant sur son travail , presque autant qu'un candidat à 20/20.

C'est injuste . Tout simplement injuste .

Je voudrais dire à ce candidat ,que je ne connais pas bien évidemment et qui a obtenu 20 avec moi, que j'ai vu la profondeur de son analyse , la justesse de ses propos , la richesse de sa culture , la qualité de son écriture .

Mademoiselle X , Monsieur Y , je vous le dis : vous êtes brillant ! Votre copie mérite 30/20 mais je ne peux pas vous majorer.

Acte 2 : Cour d'appel

Des médiateurs vont tous se trouver à égalité sur des listes déposées en Cour d'Appel , par le jeu , non pas de grilles d'examen ,mais de "bouts de formation" et sans aucune validation de niveau puisqu 'aucun diplôme n'est exigé.

C'est pire que le Bac. Inacceptable .

Où est la différence entre la copie de Bac à 20 et celle à 16?

Où est la différence entre un DEMF/ Master Médiation ( +de 500 h de formation) et des confrères formés au mieux en quelques jours , au pire en quelques heures?

Cette pseudo - égalité n'est pas acceptable .

Oui , je le dis sans états d'âme : j'aime et je défends la méritocratie et qu'elle soit absente à ce point là , m'est insupportable.

Le déni de méritocratie devrait être un délit !

Monsieur le Procureur , au secours !

En France , en 2016 , on meurt de l'égalitarisme .

L'égalité de droit est indiscutable , notre devise républicaine n'est pas négociable.

Il n'y a pas deux justices dans ce pays .Flashé sur l'autoroute , nous avons tous la même sanction : amende et retrait de points .

Mais soyons raisonnables , ouvrons les yeux et surtout , arrêtons de tout mélanger.

Je n'ai aucun pouvoir au Bac. J'obéis à ma hiérarchie.

Les Présidents de Cour d'Appel , eux, ont une marge de manoeuvre : que veulent -ils en faire ?

Quant à mes étudiants du DU Médiation à Clermont Fd , ils connaissent la musique du DU et je crois l'apprécient : le major aura une place en table ronde , sera l'invité du prochain café médiation du Club Actumediation le 11 Juillet prochain et aura une interview sur Actumediation.

Ah mais !

Partager cet article

Repost 0

Formation en médiation : c'est parti pour les inscriptions 2016-2017 !

Publié le par Claude Borghetto

A l'heure où les inscriptions universitaires repartent pour l'année 2016-2017 , il est bon de s'interroger et aussi de répondre aux remarques faites sur la nécessité et la valeur des diplômes en médiation .

Un diplôme vaut par :

  1. l'expertise et la disponibilité des intervenants et du (ou des) responsables pédagogiques
  2. la transparence absolue sur le contenu de la formation
  3. le nombre et la nature des examens mis en place
  4. la qualité de l'évaluation ( formative et sommative) : qui corrige ( expertise du correcteur ) et comment ( double correction )

Quand on me dit qu'un diplôme n'est pas nécessaire en médiation , je suis amusée .

Puisque ce n'est pas indispensable , c'est donc facile : hé bien , tentez -le !

Vous verrez que passer :

  1. 5 épreuves écrites : 3 en tronc commun et 2 en module spécialisé
  2. 1 évaluation training devant un jury de 2 médiateurs diplômés en exercice
  3. 1 contrôle continu en training
  4. 1 soutenance de mémoire devant un jury de 3 personnes dont 2 médiateurs diplômés en exercice ,

c'est certes faisable ( un DU n'est pas un Master) , mais cela demande effort et rigueur .

Et surtout , surtout , une très grande humilité....

Chiche , vous venez ?

Formation en médiation : c'est parti pour les inscriptions 2016-2017 !

Partager cet article

Repost 0

Tous les médiateurs sont cabossés.

Publié le par Claude Borghetto

Tous les médiateurs sont cabossés.

Training en médiation : étude du cas , mise en situation , camescope puis étude de la vidéo pour un travail sur les postures , la routine quoi....

Sauf que .

Un étudiant est en difficulté , arrête la médiation et s'en étonne .Le sujet fait visiblement résonance et fait visiblement encore mal ...

Que dire à l'étudiant ?

On parle souvent du confort du thérapeute , moins souvent du confort du médiateur .

Et pourtant ....

Connaître les limites , connaître ses limites , c'est essentiel en médiation.

Il faut "s'installer" dans une médiation , s'y sentir bien .

Pas d' Harry Potter chez nous , pas de claquement de doigts à la Joséphine .

Tout est dur, difficile à construire et tout doit se travailler , encore et toujours .

Peut-on prendre tous les dossiers ?

A vous de voir .

Le médiateur courageux n'est pas celui qui s'estime capable de traiter tous les dossiers .

Le médiateur courageux est celui qui , en toute humilité , est capable de dire les yeux dans les yeux à son client : " Je vais vous conseiller un confrère sur ce dossier car je ne suis pas le mieux placé ".

Intérêt du client , intérêt supérieur .

Je voudrais dire à cet étudiant qu'il n'est pas fragile , contrairement à ce qu'il pense .

L'arrêt d'une médiation n'est jamais un échec.

C'est simplement une analyse précise et aiguë de la situation .

Tous les médiateurs sont cabossés .

Ce sont leurs blessures , leurs failles , narcissiques ou pas , leurs échecs , leurs vécus personnels et professionnels parfois douloureux voire traumatisants et qui peut leur donner une éventuelle fragilité apparente , qui leur communiquent en fait une remarquable force intérieure.

Dame résilience , quand tu nous tiens.....

Une médiation va donc prendre la couleur du médiateur .Toutes les médiations ne se ressemblent pas car les médiateurs n'ont pas la même personnalité , le même vécu. C'est là d'ailleurs toute la richesse de la médiation.

Une médiation , ce n'est pas la plaine de la Limagne .C'est plutôt le sentier des muletiers pour accéder au sommet du Puy de Dôme !

Il y a du relief chez nous et ce sont ces creux , ces vallons , ces pics , ces descentes parfois vertigineuses , qui sont intéressantes !

Un médiateur au faite de son art , dans une parfaite maîtrise des techniques , remarquable en intelligence inter- personnelle mais déficient en intelligence intra -personnelle , ne sera jamais un excellent médiateur .

"Connais toi toi même ", nous disait notre bon vieux copain Socrate !

Sujet possible d'examen en médiation !

Un bon médiateur est capable de se dire : cette pente ne me convient pas . Je me mets en danger donc je mets en danger mon client . Savoir passer un dossier à un confrère fait partie intégrante d'une formation en médiation.

Cela s'appelle l'expertise , l'expérience et l'humilité , trois piliers en médiation.

L'expertise s'apprend par la formation longue .

L'expérience se prend au fil des médiations .

L'humilité , c'est l'intelligence et là , les formateurs ne peuvent rien faire ....

Vous l'avez compris : l'étudiant est sur la bonne voie....

Tous les médiateurs sont cabossés.
Tous les médiateurs sont cabossés.

Partager cet article

Repost 0

Parcours d'expert et....d'étudiant en médiation !

Publié le par Claude Borghetto

Actumediation relaie avec beaucoup de plaisir des portraits d'étudiants Auvergnats en médiation qui ont , en parallèle de leur formation, des activités parfois très prenantes et qui pourtant arrivent à tout ...concilier ! Bravo !

Rappel : il y a une dizaine de DU ( diplômes d'Université ) en France , tous de grande valeur, avec une organisation de cours permettant , sans difficulté , le cumul d'activités et ce pour un volume horaire de formation entre 150 et 200 heures .

En Auvergne , cours les vendredi après midi et samedi matin .

Partager cet article

Repost 0

La médiation réservée ? Non, ouverte à tous !

Publié le par Claude Borghetto

La médiation réservée ? Non, ouverte à tous !

Sortie de déjeuner avec un Président de TGI : " les médiateurs fleurissent comme les jonquilles au Printemps ! " , me dit-il .

Nous sommes bien au Printemps , Monsieur le Président , mais ce sont les centres de médiation qui fleurissent ...bizarrement .

On ne compte plus , en France , les centres de médiation mis en place par nos amis avocats et notaires .

Formidable ! Sauf que ....

Tout d'abord , on ne peut pas laisser penser que la médiation est réservée aux juristes.

Lorsque j'ai décidé de créer un diplôme d'université en médiation en Auvergne , j'ai choisi Clermont Fd parce que...c'est là où j'habite et l'Ecole de Droit parce que les DU Médiation sont quasiment tous implantés en faculté de Droit .

Pourquoi? Tout simplement à cause des partenaires naturels que sont les avocats et notaires et des prescripteurs que sont les magistrats .Mais ces DU pourraient , sans souci , être implantés en faculté de Psychologie ou de Sociologie , au vu du contenu d'une formation en médiation.

Alors faut-il être bon en Droit pour être médiateur ?

Pas forcément ! Une formation en médiation , c'est 70% voire 80% de psycho- sociologie , communication etc....et seulement 20 à 30% de Droit ( rédaction d'accord , homologation etc...)

Pourquoi un aussi faible pourcentage ?

Parce que la médiation , ce n'est pas du Droit !

C'est une discipline à part entière , qui emprunte à la Psychologie, à la Sociologie. et au Droit.Et , par ailleurs , nos amis avocats et notaires sont là en amont ( conseil juridique interdit au médiateur) et en aval ( rédaction d'accord ) du processus de médiation pour sécuriser le justiciable . Et c'est très important : ils sont incontournables !

Quid des juristes ?

Les juristes sont les bienvenus ...quand ils se forment à la médiation , comme les autres !

J'ai toujours défendu la place des avocats en formation alors que celle - ci est très critiquée ( les avocats ne seraient pas faits pour la médiation ....) : des avocats , médiateurs diplômés , cela existe ! ( cf table ronde du 6 Avril prochain à Clermont Fd) et certains sont excellents et ont largement fait leurs preuves !

Mais il est inacceptable de dire , par peur de perdre un contentieux ou autre raison, que parce qu'on est avocat ou notaire , on peut exercer en médiation sans formation conséquente .

vu sur Linkedin , propos tenus par des avocats :

« En réalité, de la médiation, on en fait tous tous les jours dans nos consultations, mais les pouvoirs publics veulent développer la médiation dans différents domaines, et il n'est pas bon de ne pas accompagner ce mouvement".

Chers avocats , vous ne faites pas de la médiation au quotidien dans vos consultations. Au vu de ce qu'est la médiation , c'est tout simplement impossible .

"Le CNB recommande de s'emparer des MARD"

La médiation n'est pas un trophée : elle se mérite et il faut travailler pour cela.

Elle n'est réservée à personne .

Elle est ouverte à tous : cadres d'entreprise , psychologues , ingénieurs , fonctionnaires , étudiants de toutes les facs , avocats , travailleurs sociaux , huissiers , enseignants , notaires , CPE ,élèves (!) , cadres administratifs , commerciaux , experts , cadres éducatifs , Proviseurs , employés de banque , greffiers , coachs , magistrats ......

Vous êtes tous les bienvenus en médiation et tout d'abord en formation en médiation .

Il y a en France une douzaine de DU Médiation , tous de grande qualité , Master Médiation à Lyon , centres de formation agréés pour le DEMF ( diplôme d'Etat en médiation familiale).

La France est maintenant suffisamment équipée en formation diplômante : encore faut-il avoir envie de mettre les mains dans le cambouis !

Allez hop ! Au boulot !

Non non , vous n'êtes pas fatigués....

Si si , vous avez le temps.....

La médiation réservée ? Non, ouverte à tous !

Partager cet article

Repost 0

Qui peut évaluer un médiateur ?

Publié le par Claude Borghetto

Toujours attentive aux publications de Jean - Pierre Bonafé- Schmitt sur son site , https://jpbsmediation.wordpress.com/2016/01/18/installation-de-la-commission-devaluation-et-de-controle-de-la-mediation-de-la-consommation/, voilà qu'un commentaire de ce dernier m'interpelle , à propos de la Commission d'évaluation et de contrôle de la médiation de la consommation:

" Liste des membres de la Commission d’évaluation et de contrôle de la médiation de la consommation. A noter qu’il n’y a aucune organisation de médiateurs dans la commission"

Qu'il n'y ait pas d'associations/organisations de médiateurs n'est pas un problème pour moi .

Par contre , que mes confrères , médiateurs diplômés , ne soient pas là , ça , c'est ennuyeux .

Donc question : que veut dire "personnes qualifiées" dans l'arrêté du 15 Décembre 2015 ?

http://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/dgccrf/boccrf/2015/15_11/arrete-nomination-mediation.pdf

Et 2e question , cruciale pour l'avenir de la médiation : qui est habilité à évaluer un médiateur ?

Réponse de ma part sans hésitation : ses pairs .

Et uniquement ses pairs .

Quand vous êtes diplômé d'un DEMF ou d'un Master Médiation qui frôle en formation théorique et pratique les 1000 heures , franchement , être évalué par un non- diplômé en médiation relève du sketch !

Je suis prête à me mettre sous le regard évaluateur de n'importe quel médiateur diplômé , y compris mes anciens étudiants du DU Médiation que je dirige en Auvergne et qui m'ont entendu à longueur d'année parler de l'humilité du médiateur !

Mais être évaluée par une personne non diplômée en médiation ,et ce quelle que soit la nature et le niveau de son expertise par ailleurs , m'interpelle .

Il faut impérativement que les médiateurs diplômés sortent de leur réserve , s'affirment et avancent leurs arguments pour participer à la mise en place d'une médiation en France rigoureuse , efficace et dans l'éthique .

Qui peut évaluer un médiateur ?

Publié dans news, formation

Partager cet article

Repost 0

L'agressivité chez les médiateurs....

Publié le par Claude Borghetto

L'agressivité chez les médiateurs....

Un médiateur est un créateur de lien.

Qu'il le crée ou le restaure , peu importe .C'est un pacificateur .

En théorie.

Je suis atterrée de constater le niveau d'agressivité de certains médiateurs , pseudos confrères , égarés en médiation.

Chez nous , dans l'Education Nationale , cela porte un nom : "l'agressivité des cancres".

Il est vrai que quand on voit le niveau de formation de certains confrères , on se surprend à sourire et....on comprend beaucoup de choses...puisque justement il n' y a rien à voir!

Je m'arrêterai là.Tout le monde voit de qui je parle.

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>