Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

12 articles avec galerie de portraits

Portrait de médiateur : Sabine Hamoumou , membre du Club Actumediation , Association de médiateurs diplômés clermontois

Publié le par Claude Borghetto

Ravie , comme d 'habitude , de vous présenter une consoeure sur Actumediation !

Bienvenue à Sabine Hamoumou,  la petite dernière du Club Actumediation !

Interview de Sabine Hamoumou,

médiatrice diplômée, par Claude Borghetto

 

 

Pourquoi avoir choisi les RPS et la médiation ?

 

 

Les RPS et la médiation m'ont intéressée car, pendant mon année du Master 1 de droit social à l'université d'Auvergne, j'avais étudié les RPS en droit du travail. Il m'a semblé que les solutions proprement juridiques telles que le recours au contentieux devant les conseils de prud'hommes ont montré leurs limites dans la prévention et la gestion de ces risques. Cela s'explique par la lenteur des solutions rendues en justice qui peuvent prendre des années. Pourtant, ces situations nécessitent des solutions rapides pour les victimes pour leur permettre de tourner la page. Une autre raison est  le manque de souplesse de la procédure judiciaire, à l'inverse de la médiation caractérisée par la flexibilité du processus. La médiation permet de parvenir  à des solutions qui tiennent compte de la dimension humaine du conflit le cœur des RPS.

 

 

 

En quoi la médiation a une valeur ajoutée par rapport à d'autres modes de résolution des conflits ?

 

 

La confidentialité tout au long du processus dans les rapports entre le médiateur et les parties. Cela permet de protéger les secrets de l'entreprise. Cela évite également de porter atteinte à l'image de l'entreprise un élément de son capital et à la vie privée du salarié. De plus, la rapidité du processus permet un gain de temps. Une résolution rapide des conflits permet de mettre fin au conflit dans les meilleures conditions possibles. la maîtrise de la solution est possible grâce à la médiation et l'aléa judiciaire est évité. Cela permet de trouver un accord win win qui donne gain de cause à toutes les parties. On peut trouver des solutions adaptées in concreto. La maîtrise des coûts est une des valeurs ajoutée de  la médiation car elle est plus économique par rapport aux coûts d'un procès. L'instauration d'un espace de dialogue et d'écoute équilibré entre les parties permet de rompre la relation d'emprise afin de parvenir à une solution donnant satisfaction à toutes les parties. Le médiateur, contrairement à d'autres professionnels intervenant dans les RPS, peut contribuer à l'établissement ou au rétablissement de la confiance entre les personnes.

 

 

 

Quel est le rôle du médiateur dans la prévention et la gestion des RPS ?

 

 

 

Le médiateur a pour rôle de prévenir les RPS afin d'éviter qu'ils ne se transforment en conflits qui durciront les relations entre les parties. Il peut détecter ces situations afin d'éviter que cela ne dégénère.Il cherche à établir voire à rétablir une relation équilibrée et apaisée entre les parties dans le but de mettre fin au rapport d'emprise d'une parties sur une autre souvent à l'origine de ces risques. Il vise à mettre en place un espace de dialogue et de confiance défavorable au développement de ces risques. En tant que facilitateur, il aide les parties à trouver des solutions créatives propres à chacun. Mais il n'en suggère aucune à la différence d'un conciliateur.

 

Vous pouvez retrouver Sabine  mercredi 25 Avril entre 18 et 19h au Royan à Clermont Fd pour le 15e café Médiation du Club Actumediation consacré au thème : Médiation et RPS !

Retrouvez les membres du Club Actumediation ici !

Partager cet article

Repost0

Portrait d'Audrey Bordes , médiatrice diplômée et indépendante,membre du Club Actumediation.

Publié le par Claude Borghetto

Ravie de vous présenter Audrey Bordes , membre du Club Actumediation , club de médiateurs Auvergnats indépendants et diplômés!

Je me présente Audrey Bordes, je suis originaire de l'Allier et suis venue à Clermont Fd pour mes études supérieures en Droit. Actuellement je suis en Master 2 Culture juridique mention droit privée, sous la direction de Messieurs Laurent-Bonne et Dounot. Je souhaite être juriste d'entreprise , mais envisage aussi de passer le concours de l'ENM. 

J'ai effectué mon DU Médiation sous la direction de  Claude Borghetto et l'ai obtenu avec mention AB.

 

Pourquoi la médiation ?

Issu de formation juriste, il me semblait intéressante d'avoir également une approche de règlement des litiges amiable. Sur l'aspect philosophique, la médiation me plaisait aussi. A l'issue de cette formation et quelques années après , je ne peux que vous assurer que je ne regrette en rien ce choix, et que je suis d'autant plus convaincue de celui-ci .

 

L'apport de cette formation ?

Hormis l'aspect évident d'un point de vue professionnel, j'ai beaucoup grandi et beaucoup appris sur moi et sur les rapports humains grâce à cette formation. Encore aujourd'hui, j'en suis très reconnaissante, et j'utilise ses apports tant dans ma vie privée que dans ma vie professionnelle. En effet , à côté de mes études, je suis surveillante dans un lycée. 

 

J'encouragerai toute personne à suivre cette formation , tant pour ses apports divers, professionnels et personnels, mais aussi pour comprendre réellement la médiation. Aujourd'hui, nous ne pouvons que regretter les amalgames sur la médiation, qui est désormais étendue à toutes choses. Mais la médiation reste et demeure un processus structuré, encadré, et effectuer par des professionnels diplômés. 

 

Vous pourrez faire connaissance avec Audrey Bordes dans le cadre du 13e café Médiation du Club Actumediation qu'elle animera  jeudi 7 Décembre à18h à l'Epicerie M , centre ville de Clermont Fd . ( http://www.epiceriem.fr/)

 

Portrait d'Audrey Bordes , médiatrice diplômée et indépendante,membre du Club Actumediation.

Partager cet article

Repost0

Portrait de médiateur en Auvergne : Peri Martin, membre du Club Actumediation

Publié le par Claude Borghetto

Vous savez combien je suis heureuse de vous présenter des confrères sur Actumediation !

Aujourd'hui , portrait de notre prochain intervenant en café médiation ( 21 Septembre à 18h à Clermont): Peri Martin , médiateur diplômé, membre du Club Actumediation , club de médiateurs  Auvergnats , indépendants et diplômés.( http://www.actumediation.com/clubactumediation).

 

Peri Martin, quel est votre parcours ?

 

Diplômé d’une école d’ingénieur (Ecole Centrale de Lyon) et de commerce (HEC-MBA), j’ai travaillé dans trois pays (Brésil, Etats-Unis et France) en exerçant plusieurs postes dans la finance : négociation de contrats à l’export, des postes de management. Au fil de ma carrière mes intérêts se sont déplacés des aspects techniques vers l’animation d’équipes avec le souci de contribuer à rendre mes coéquipiers plus motivés, plus performants, mais aussi mieux épanouis. De plus en plus, j’ai exercé un rôle de coaching et d’aide à la gestion de carrières. De par mon expérience et ma personnalité, on m’a aussi souvent demandé d’intervenir dans des situations conflictuelles entre des services ou des personnes afin de contribuer à trouver un accord.

En 2011, m’approchant de la retraite, j’ai voulu définir ce que je ferai dans la seconde moitié de ma vie professionnelle. Je pourrais faire comme la plupart de mes collègues, travailler comme consultant ou devenir coach, mais j’aurais l’impression de continuer à faire toujours la même chose. A ce stade de ma vie, mes intérêts me motivaient plutôt vers une activité liée à la psychologie tout en pouvant capitaliser mon expérience dans l’entreprise.   

C’est pour cette raison que tout en continuant à travailler, j’ai initié des études en psychologie et en médiation. En 2016, l’année même de ma retraite, j’ai obtenu ma Licence en Psychologie à Paris 8 et le Diplôme Universitaire en Médiation de l'Ecole de Droit de Clermont-Ferrand. Je poursuis actuellement à Paris un Master en psychologie.

 

Pourquoi se former à la médiation en tant que financier ?

 

Contrairement à une idée reçue, la finance n’est pas une discipline tournée exclusivement vers les chiffres. Certes il vaut mieux être bon en mathématiques, mais les problèmes financiers ont souvent une dimension juridique, parfois fiscale et toujours humaine. Comme dans la médiation, les décisions financières engagent l’avenir, demandent de la créativité, des compétences en négociation tout en respectant une certaine éthique.

Par exemple dans la négociation de contrats à long terme ou de partenariat, l’intérêt du financier est certainement de protéger les intérêts de son entreprise, mais aussi de savoir prendre en compte les intérêts de l’autre partie afin d’obtenir un accord équilibré et pérenne.

 

Quels sont les principaux avantages de la médiation pour une entreprise ?

 

 

Les avantages de la médiation sont très nombreux pour une entreprise. Les principaux arguments sont :

  1. La confidentialité
  2. La possibilité pour les parties de ne pas perdre la face - ce qui est très important dans certaines cultures
  3. La flexibilité du processus
  4. La rapidité
  5. Les faibles coûts … ou du moins la maîtrise des coûts
  6. Et surtout, la médiation permet à l’entreprise de conserver la relation avec ses partenaires (salariés, clients, fournisseurs, banques …)

 

Présentez-nous le café médiation du 21 septembre prochain !

 

 

Le café médiation du 21 septembre sera consacré à la médiation en entreprise. Plus particulièrement j’aurai l’occasion de partager un outil d’aide à la décision pour les juristes d’entreprises.

En effet, de plus en plus souvent, la question que les juristes se posent aujourd’hui est : « Mon entreprise doit-elle porter cette affaire en justice ou faire appel à un médiateur ? »

L’outil présenté décrit les principales questions qu’il faut se poser avant de prendre une telle décision. Pour être mis en pratique par une entreprise, il devra bien entendu être adapté à la typologie de cette entreprise.

Ce café médiation sera bien sûr un moment d’échanges et de mises en commun des expériences de chacun.

Prochains rendez- vous du Club Actumediation 

 

  • Jeudi 07 Décembre à 18h autour d'Audrey Bordes pour le 13e café Médiation sur le thème de la déontologie en Médiation.

 

Vous nous suivez ?

Partager cet article

Repost0

Médiation pénale : Interview d' Eric Maillaud, Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Clermont -Ferrand par Claude Borghetto

Publié le par Claude Borghetto

Quel honneur !

Actumediation est très heureux mais aussi , et surtout , très honoré , d'avoir pu interviewer Eric Maillaud , Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Clermont - Ferrand.

C'est évidemment un avis qui compte en médiation pénale et c'est aussi l'occasion d'expliquer en quoi consiste les alternatives aux poursuites dont la médiation pénale fait partie mais aussi , et surtout , de préciser , voire rassurer,  les victimes sur leurs droits. En effet , la médiation pénale est une forme particulière de médiation , placée sous l'autorité du Procureur de la République. Une médiation  qui est donc bien sécurisée pour les victimes !

Merci infiniment à Eric Maillaud pour le temps et la confiance accordée à Actumediation !

Publié dans galerie de portraits, news

Partager cet article

Repost0

Médiation et conflits au travail : interview d'Alain Leroi , ancien juge départiteur.

Publié le par Claude Borghetto

Actumediation a eu le plaisir de réaliser l'interview d'Alain Leroi , bien connu au Conseil de Prud'hommes de Clermont-Ferrand puisqu'ancien juge départiteur et juge d'instance au TGI de Clermont Ferrand. 

Alain Leroi nous a donc présenté la fonction du juge départiteur et le rôle qu'il peut avoir en médiation , celle-ci étant parfaitement adaptée à un grand nombre de litiges individuels au travail. A préciser aussi  que la médiation est aussi possible dans les conflits collectifs au travail.

Interview passionnante , à écouter attentivement pour tous ceux intéressés par les relations au travail !

Partager cet article

Repost0

Portrait de médiateur : Sébastien Chaput

Publié le par Claude Borghetto

Je suis  très heureuse de vous présenter un jeune confrère , membre du Club Actumediation , club de médiateurs Auvergnats indépendants et diplômés.

Sébastien Chaput est en recherche d'emploi donc n'hésitez pas à diffuser largement ce portrait !

Vous pouvez le rencontrer jeudi 11 Mai : il  présentera et animera le 10e café Médiation du Club Actumediation.

Rendez - vous à 18h , jeudi 11 Mai à l'épicerie M à Clermont Ferrand pour discuter avec Sébastien de la médiation pénale.

Sébastien , quel est votre parcours ?

 

 

 

 

Après le baccalauréat j'ai obtenu une Licence en Droit Privé Général, à la Faculté de Droit de Clermont-Ferrand, en 2011. Par la suite, j’ai poursuivi ma formation juridique par un Master en Droit Pénal et Carrière Judicaire, ainsi qu’un Certificat en Sciences Criminelles au sein de l’Université Montesquieu Bordeaux 4, non sanctionnés de diplômes. Ayant dû un temps arrêter mes études, j’ai repris ces dernières en 2015, année au cours de laquelle j’ai obtenu un Diplôme Universitaire en Médiation, sous la direction de Madame Claude Borghetto, ainsi qu’un Master 1 en Sécurité Publique à l’École de Droit de Clermont-Ferrand, Université d’Auvergne.

J’ai également pris l’initiative d’effectuer un stage en médiation pénale, auprès de Madame Nathalie Capel, au sein de l’association « Action Socio-judiciaire Auprès des Victimes et Auteurs d’Infractions Pénales », entité privée, habilitée par le Procureur de la République et dirigée par Madame Cidalia Ribeiro. La réalisation de ce stage m’a permis de découvrir au plus près la pratique de la médiation pénale, qui présente quelques particularités par rapport à la médiation familiale ou d'entreprise. Notamment la présence du Procureur de la République, qui bien qu'implicite se fait malgré tout ressentir. Ce stage m'a également été d'une grande aide pratique quant à la rédaction de mon mémoire dans le cadre du DU. La médiation pénale permet d’offrir aux parties un espace de parole souvent nécessaire, voire indispensable, dans une situation conflictuelle engendrant violences et souffrances, tout en contribuant à la restauration du lien social et au désengorgement des tribunaux. Elle revêt donc un aspect tout à la fois humain, social et juridique très intéressant, ce qui m’a conforté dans l’idée d’exercer en qualité de médiateur pénal.

 

 

 

 

Pourquoi avez - vous fait le choix de vous former  en médiation?

 

 

 

 

 

La médiation étant une discipline à part entière, y être formée est indispensable afin de permettre son application par de véritables professionnels, spécialement diplômés en médiation et disposant donc des techniques indispensables à maîtriser pour un médiateur digne de ce nom. En outre, ces techniques ne peuvent être apprises que par le biais d'une réelle formation, que ce soit un master, un DU ou encore le DEMF en matière familial. De plus la médiation n'étant pas reconnu à sa juste valeur, tout le monde peut se déclarer médiateur du jour au lendemain, et ce avec ou sans formation, ce qui est parfaitement scandaleux! Imagine-t-on un seul instant que n'importe qui puisse se déclarer avocat, notaire ou huissier??! Cela ne vous choquerai-t-il pas? Auriez vous confiance en ces pseudos professionnels non formés et non diplômés? Seraient-t-ils crédibles? J'en doute fort. La formation permet donc à la médiation d'être dispensée par des professionnels qui savent de quoi ils parlent, qui ne confondent pas médiation et conciliation par exemple, qui maîtrisent les techniques et le processus de médiation. Voilà pourquoi la formation en médiation est indispensable, et ce n'est évidemment pas avec des "pseudos formations expresses" de quelques heures seulement que l'acquisition des techniques de médiations et de maîtrise de son processus peuvent se faire.

 

 

 

Quelle image associez-vous à la médiation ?

 

 

 

 

J'associe à la médiation une image de respect mutuel, d'impartialité, de responsabilité, d'indépendance, de neutralité, de bienveillance, de confidentialité, le secret étant garanti pour les médiés. La médiation permet aux individus de retrouver confiance en eux, de leur montrer que nous, médiateurs, leurs faisons également confiance quant à la résolution de leur conflit par eux mêmes.

La médiation me fait penser au calme et à la sérénité d'une mer d'huile, avec bien sûr quelques agitations, la médiation n'est pas une science exacte et les relations humaines ne sont jamais ni lisses ni parfaites, pour aboutir à une destination inattendue. A la différence d'un procès qui me donne l'image d'une longue traversée en pleine mer et en pleine tempête pour une destination le plus souvent loin de toutes attentes.

 

 

Que vous souhaiter pour 2017 ?

 

 

 

 

 

 

Étant d'une formation plutôt pénaliste, un poste de médiateur pénal, ou intervenant socio- judiciaire, pour lequel je suis prêt à suivre les formations dispensées par l'association citoyens et justice, me conviendrait parfaitement.

 

 

 

 

 

 

 

Vous êtes élu Président de la République en 2017 : quelle serait votre mesure phare en médiation?

 

 

 

 

Moi Président de la République, je donnerai ses lettres de noblesses à la médiation. A l'instar de nos partenaires avocats, je ferai de la médiation une véritable profession libérale, et non une simple activité secondaire dans la vie professionnelle d'un médiateur.

Moi Président de la République, j'imposerai la création d'un ordre des médiateurs.

Moi Président de la République, j'imposerai une véritable formation à quiconque souhaite s'inscrire à l'ordre des médiateurs et exercer ès qualité.

 

 

Publié dans galerie de portraits

Partager cet article

Repost0

Médiation : l'avis d'une juriste, Laure Chatron

Publié le par Claude Borghetto

Médiation : l'avis d'une juriste, Laure Chatron

Laure Chatron , jeune femme de 24 ans , est diplômée d'un Master 2 en Droit de l'urbanisme, de la construction et de l'immobilier de l'Université de Bordeaux. Elle prépare actuellement l'examen d'entrée à l'école des avocats. Elle est également diplômée du DU Médiation de l'Ecole de Droit de Clermont-Ferrand dont elle est sortie major de la promotion 2016.

Laure Chatron , pourquoi vous êtes - vous formée à la médiation?

Suite à diverses discussions avec des professionnels du monde de l'aménagement du territoire et de l'immobilier, je me suis intéressée aux modes de résolution amiable des conflits.

En effet, j'ai pu observer divers dossiers pour lesquels les justiciables ne tenaient pas réellement à aller en justice pour la problématique auxquels ils faisaient face, mais ils ne pensaient pas avoir d'autres choix. (Exemple récurrent: les conflits de voisinage)

Pourquoi se former à la médiation en tant que juriste ou avocat ?

Dès lors qu'on ne connaît pas soi-même les modes de résolution amiable des conflits et leurs différences, nous ne pouvons pas les conseiller à des personnes dont le conflit pourrait pourtant en relever.

La formation est indispensable à l'exercice de ces modes de résolution amiable car chaque mode de résolution amiable est différent de l'autre et ne sera pas adapté à tout conflit.

La formation est adaptée à tout juriste et avocat de toute spécialité.

Pourquoi le DU Médiation de l'Ecole de Droit de Clermont-Ferrand?

Le DU Médiation de Clermont a la particularité de former tant de manière générale à la Médiation (différences avec les autres MARC, médiation administrative, médiation familiale, médiation pénale, techniques de la médiation, etc) au travers de son tronc commun qu'à des médiations plus spécifiques que sont la Médiation des entreprises et la Médiation scolaire.

Cette formation vous ouvre sur le monde qui vous entoure. Vous n'en sortirez pas de la même manière que vous y êtes entrés: vous apprendrez tant sur vous, que sur les autres et le monde qui vous entoure. En effet cette formation est tridisciplinaire : Droit, sociologie et psychologie.

Quel avenir pour la Médiation?

D'un point de vue relationnel, la médiation est pertinente et doit se développer de manière à éviter à ce que le conflit soit source de rupture de tout contact, alors même qu'avec une médiation, ce contact serait toujours possible si souhaité. La médiation paraît moins traumatisante qu'un procès.

D'un point de vue pratique, la médiation est amenée à se developper suite au décret de 2015 tendant à obliger une tentative de mode de résolution amiable du conflit avant tout recours juridictionnel.

D'un point de vue pédagogique, il est nécessaire que la formation se développe au plus large public possible de manière à sensibiliser par la suite des personnes de tous milieux et de toutes professions. Du reste, une formation diplômante tel que le DU Médiation UDA permet de légitimer la profession de médiateur qui ne peut s'improviser.

On souhaite évidemment le meilleur à Laure Chatron , bel exemple de juriste , future avocate , ayant souhaité une véritable expertise en médiation par le biais d'une formation diplômante.

Partager cet article

Repost0

Médiation : l'avis d'une future avocate Auvergnate, Caroline Bénézit

Publié le par Claude Borghetto

Médiation : l'avis d'une future avocate Auvergnate, Caroline Bénézit

En Janvier , Actumediation avait interwievé Maître Blanc- Barbier , avocate expérimentée du Barreau de Clermont- Ferrand.

Aujourd'hui , pour son 5e portrait , Actumediation se tourne vers une future avocate , déjà diplômée en médiation , Caroline Bénézit .

Bonjour Caroline ! Pouvez - vous vous présenter?

Je m'appelle Caroline Bénézit, j'ai 24 ans, je suis élève-avocate au sein de l'école des avocats du sud est et j'ai suivi la formation du diplôme universitaire de médiation de l'école de droit de Clermont-Ferrand.

Future avocate , pourquoi avoir choisi de vous former en médiation?

La médiation comme les autres MARD se développent chaque jour un peu plus. Il était donc nécessaire d'être formé non seulement pour être sensibilisée à l'une de ces nouvelles pratiques, mais également pour être en mesure de pratiquer moi-même des séances de médiation.

Un diplôme était-il nécessaire?

Un diplôme était bien entendu nécessaire afin d'être correctement formée et d'asseoir une certaine légitimité à la pratique de la médiation puisqu'il n'existe pas de diplôme national.

Comment voyez- vous l'avenir de la médiation?

Une volonté du législateur de favoriser la résolution amiable des litiges est clairement affichée (pour exemple, décret n°2015-282 du 11 mars 2015). De fait, la médiation devrait pouvoir gagner en notoriété. Espérons que les gens y soient sensibles et privilégient ce mode de résolution amiable.

Un message à envoyer aux futurs avocats comme vous?

La médiation c'est cool : formez-vous ! :)

Médiation : l'avis d'une future avocate Auvergnate, Caroline Bénézit

Pour contacter Caroline Bénézit :

Adresse : 3 rue d'enfer 63000 Clermont -Ferrand ou Secourieux 15170 Celles

Mail : caroline.benezit@gmail.com

Tèl. 06 48 09 19 63

Caroline est aussi membre du Club Actumediation , club de médiateurs Auvergnats indépendants et diplômés.

Publié dans galerie de portraits, news

Partager cet article

Repost0

Regard d'expert juridique sur la médiation : Dominique Andrieux , Directeur des Progrès groupe Limagrain

Publié le par Claude Borghetto

Regard d'expert juridique  sur la médiation :  Dominique Andrieux , Directeur des Progrès groupe Limagrain

Présenter Dominique Andrieux en Auvergne est parfaitement inutile !

Bien connu en tant que Directeur juridique Limagrain , 4e semencier mondial , sa fonction a récemment évolué pour devenir Directeur des Progrès au sein du même groupe .

La veille de notre interview , je présentais la médiation ( et notamment la différence avec l'arbitrage) aux membres de l' Interclubs Eco du grand Clermont en signalant la nécessité de mettre des clauses de médiation lors de la rédaction de tout contrat .

Il était donc évident de demander son avis , le lendemain de cette présentation , à Dominique Andrieux sur l'intérêt de la médiation par rapport à l'arbitrage et son regard pointu d'expert juridique sur les clauses de médiation était évidemment très attendu !

Interview passionnante et , surtout , à écouter très attentivement pour les juristes et chefs d'entreprise !

Prochain portrait d'Actumediation :
Caroline Bénézit , Médiatrice diplômée ( DU Médiation Ecole de Droit-UDA) et future avocate !

Publié dans news, galerie de portraits

Partager cet article

Repost0

Médiation : regard d'un magistrat , Jean Marc Houée

Publié le par Claude Borghetto

Médiation : regard d'un magistrat , Jean Marc Houée

Recevoir Jean - Marc Houée est évidemment un honneur pour Actumediation mais aussi un grand plaisir !

Magistrat coordonnateur du Pôle famille et Vice - Président du TGI de Clermont- Ferrand , Jean- Marc Houée a une solide expérience de la médiation en tant que Juge aux affaires familiales , la médiation familiale étant l'une des formes les plus abouties de la médiation.

Cette expertise lui vaut aussi d'être chargé d'enseignement dans le DU Médiation Ecole de Droit-Université d'Auvergne .

Son avis sur le processus de médiation, le partenariat avocat / médiateur , l'avenir de la médiation était donc très attendu !

Le prochain portrait d'Actumediation sera consacré à Dominique Andrieux , Directeur juridique Limagrain !

Publié dans galerie de portraits, news

Partager cet article

Repost0

1 2 > >>