Médiation : que le soleil ne se couche pas sur votre colère.......

Publié le par Claude Borghetto

Médiation : que le soleil ne se couche pas sur votre colère.......

J'ai appris une très jolie phrase Dimanche :

"Que le soleil ne ne couche pas sur votre colère."

J'ai eu un bon quart d'heure de méditation là dessus , si si....

Capable de m'indigner voire de me révolter lorsque je sens poindre l'injustice , la phrase ne m'a pas laissé insensible .

Et vous ?

Quel est votre sentiment par rapport à la colère ? Ami ou ennemi avec la dame ? 

"La colère n'est pas bonne conseillère ! " apprend-on à l'école .

Oui , mais....

La colère peut être saine : sans cris ni larmes , une bonne colère permet d'expurger des sentiments forts , parfois violents , symboliquement évidemment  , et qui se bousculent en nous jusqu'à l'infini , parfois jusqu'à nous ronger.....

Il arrive qu'en médiation , notamment lors des entretiens individuels , les gens explosent .

Et il faut laisser l'explosion se faire .On est là pour ça , pour épurer le conflit.

Une vague part mais elle s'écrase. Comme toute vague , elle finit en "vaguelette"....

Et une colère " rentrée" peut être inquiétante voire symptomatique.

Pour tout vous dire  , les gens qui n'ont pas de colère" exprimée" me laissent perplexe , pour ne pas dire m'inquiètent .

Que cachent-ils?

L'absence de colère est louche pour certains....

Par contre , je crois qu'il est indispensable de ne pas laisser la colère s'installer.

Car elle devient alors synonyme de rancune  et s'installe avec un package bien connu des psys : les ruminations mentales .

Et ça , croyez - moi , à terme , c'est synonyme d'ulcère.

Ne laissez pas le soleil se coucher sur votre colère .

 

Acceptez un processus de médiation avec les personnes avec lesquelles vous avez l'obligation de rester en contact malgré un conflit car c'est le meilleur moyen d'"expurger" les sentiments qui vous divisent  et de continuer un bout de chemin ensemble.....

Je pense , en particulier , aux conflits de succession ,  conflits qui s'étalent sur parfois 3 ou 4 générations,  et dans lesquels les parties ne se souviennent  même plus de l'objet du conflit ....Le sujet ? Oui , peut être ....l'arrière - arrière grand -oncle Albert....mais on n' en est même pas sûr....Ouille !

Publié dans news

Commenter cet article