Hommes , femmes : comment s'y retrouver dans les relations ?

Publié le par Claude Borghetto

Stoooop !  me dit Actumediation , un chouia énervé . Stop , ça suffit !

Fichtre ! Actu ne s'était pas énervé depuis longtemps.

Comment vous dire ....Le sujet est délicat mais quand faut y aller , faut y aller ! disait ma grand mère.

Acte 1

Déjeuner de travail avec une ancienne personnalité locale clermontoise . J'arrive en dernier , je m'installe puis je me lève pour aller saluer rapidement une connaissance aperçue de loin . Je reviens à la table et je découvre , très surprise et , je l'avoue , un chouia agacée , l'entrée...que je n'ai pas commandée ! Monsieur s'est permis , tout simplement , de commander à ma place un plat ...que je n'aime pas et qui repart  donc illico presto en cuisine.

Conclusion de l'Acte 1 : ne jamais prendre de décisions à la place d'une femme quand elle est directement concernée.

Hommes , femmes : comment s'y retrouver dans les relations ?

Acte 2

Sur Linkedin , je reçois , médusée , des commentaires de deux relations hommes qui m'expliquent que  deux de mes posts publiés ne devraient pas l'être sur Link mais plutôt sur Facebook : ton ironique et suffisant , où on vous explique comme à une petite-fille que ce n'est pas bien du tout et qu'il va falloir être sage . Heu...Sinon quoi ? Je suis privée de dessert ?!!

Ben , tu publies ce que tu veux où tu veux à partir du moment où tu respectes les CGU, non ? me dit Actumediation , perplexe .

Of course ! 

Sauf que j'aimerais bien savoir si ces messieurs se permettraient de telles remarques avec l'un de leurs homologues masculins .

Conclusion de l'acte 2 : ne jamais traiter une femme avec condescendance.

Hommes , femmes : comment s'y retrouver dans les relations ?

Acte 3

Un artisan me demande de signer un document en m'expliquant vaguement les choses , insiste lourdement  sur une signature rapide sans me laisser le temps de lire ...donc m'intrigue : résultat, je ne signe pas , décide de tout éplucher et renvoie l'artisan...chez lui ! 

Conclusion de l'acte 3 : ne jamais prendre une femme pour une imbécile. Elle ne vous le pardonnera pas.

 

Acte 4

Invitée à un dîner un chouia mondain , je me retrouve assise ou plutôt coincée entre un homme et son épouse...visiblement maltraitée à tous points de vue : entre le fromage et le dessert , j'entends un regrettable " Ferme ta gueule!" adressé à l'épouse....qui me donne une envie irrépressible de massacrer le monsieur en question . Devant le regard suppliant de son épouse , je ne massacre personne , utilise l'humour comme arme de destruction massive et aussi pour sortir madame , comme je peux,  de la situation délicate dans laquelle elle se trouve .

Faire rire dans un tel dîner , je sais faire et je peux le faire .

Oublier : jamais. Le monsieur en question a sollicité mon aide professionnelle ...qui lui a été refusée poliment mais fermement .

Conclusion acte 4 : une femme n'a pas envie d'aider les goujats.

 

Acte 5

Prénom : Claude

Sexe : féminin

Et de recevoir tous les courriers au masculin....

Je me souviens du nombre  important de recruteurs me disant :" Ah vous êtes une femme ! Comme c'est dommage ....Vous aviez un parcours très intéressant" .

Heu...Je n'ai pas changé en 10 mns , Monsieur...

C'était il y a plus de 30 ans . Les choses ont -elles vraiment changé ?

Conclusion acte 5 : bien réfléchir avant de pratiquer une discrimination sexiste . Une femme humiliée pardonne difficilement , sa mémoire est prodigieuse....

Acte 6

Un jeune homme de 18 ans me dit il y a quelques mois  , très sûr de lui : "Madame , les inégalités salariales hommes/femmes n'existent pas et je vais vous le démontrer ! "

Fichtre ! me dit Actu , un chouia goguenard. Il est très bien informé ce jeune.... ( https://www.inegalites.fr/Les-inegalites-de-salaires-entre-les-femmes-et-les-hommes-etat-des-lieux)

Conclusion acte 6 : vérifier ses arguments avant de tenir tête à une femme.

Patriarcat  quand tu nous tiens....

Certains penseront  "domination masculine" , d'autres y verront une  simple forme de paternalisme excessif , enfin d'autres encore ne constateront que protection voire bienveillance dans ces comportements masculins . Concrètement , il faudrait dire merci ! Ben voyons....

La notion de chef de famille n'existe plus  depuis la loi ...du 4 Juin 1970 ! Oui , 1970 , vous avez bien lu, pfff.....

La soumission à l'autorité du père et du mari a été longue , très longue ...

Il a fallu attendre 1965 pour pouvoir ouvrir un compte bancaire seule, exercer un métier sans demander l'autorisation de son mari , grrrr !

J'ai été élevée par un homme  qui continue , à 87 ans, à aider son épouse dans les tâches ménagères .

Mon père est-il féministe?  Lui même vous dira que non.

Il vous expliquera tranquillement que le premier arrivé à la maison fait à manger pour les autres et que passer l'aspirateur n'est absolument pas une tâche dégradante pour un homme .

Mes parents sont mariés depuis 57 ans et c'est une évidence pour eux d'avoir une entraide et une loyauté familiale absolues dans un respect total de l'égalité .

Une évidence , que du bon sens dans ma famille  ! Une grande intelligence certes chez mon père mais aussi pragmatisme et solidarité se sont greffés sur l'amour et cela a permis non pas à ma mère mais au couple d'aller le plus loin possible dans ses projets les plus fous !

Allez messieurs , sans rancune ?

Un p'tit bisou ?

Je sais , je sais, je vous énerve....

 

Publié dans news

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bourgeois Paul 01/07/2020 00:22

Non, Claude, pas énervé. Mais heureux d'avoir lu tout cela, en partageant avec toi le désir que cela change Plus que le désir: l'espérance, et la volonté.

Claude Borghetto 01/07/2020 12:54

Avec plaisir ! Et on espère tous que nos relations sociales s'améliorent , et pas seulement dans la relation Hommes/Femmes !