Liberté d'expression : jusqu'où va-t-elle ?

Publié le par Claude Borghetto

 

Censurés et virés .

Pour la 1ère fois , je viens de supprimer 3 commentaires sur Linkedin associés à l'un de mes posts et virer l'une de mes relations. 

Fichtre , allez- vous me dire ....Que s'est -il passé pour arriver à une situation aussi extrême?

Je vous entends déjà me dire : vous , toi , Claude , médiatrice , citoyenne cramponnée à sa liberté d'expression , celle qui  défend avec passion la liberté de la presse et toutes les formes de liberté , celle qui garantit à ses élèves/étudiants une liberté d'expression totale sur ses cours,celle qui ose dire les choses , face à face , à tous , pauvres ou riches , faibles ou puissants , diable ! Que se passe-t-il ?

 

Il se passe que je suis de très mauvaise humeur .

 

Mes grand -parents immigrés italiens ont quitté l'Italie , fuyant le fascisme et la misère , les deux allant ensemble .

Dans ma famille , on ne compte plus les majors de promotion , les gens bardés de diplômes qui ont courageusement rendu hommage à nos grand -parents respectifs et à leurs parcours exceptionnels . Je suis moi - même diplômée dans 5 disciplines , sortant de 4 facs et major de promotion en Master. Oui , moi , petite-fille d'immigrés....

Ma famille italienne  a été évidemment naturalisée et mon grand -père , un italien sociable mais au caractère rebelle qui osait tenir tête aux jeunes fascistes de 17 ans qui auraient pu être ses enfants  , Vice- Président d'un club de pétanque en France , a lui aussi  sauvé un enfant lors d'un incendie .Il a d'ailleurs été très modestement récompensé.

Alors , on va se parler franchement vous et moi , comme d'habitude  sur Actumediation.

Quand je publie un post  en relayant le geste formidable de Mamoudou Gassama et que je vois arriver , dans les commentaires sur mon post , l'horreur , c'est à dire les propos racistes et xénophobes, je n'apprécie pas. Précisons d'ailleurs que cette horreur est illégale ( https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006419502)

Cette pseudo liberté d'expression camoufle un racisme ordinaire mais puissant  et se heurte à mes valeurs qui sont profondément et viscéralement humanistes , à l'image , à la fois de mon éducation et de la médiation que je défends et promeut. 

A ces " Pas d'eux chez nous " , j'oppose ma bienveillance naturelle et réponds à la xénophobie par  " Pas de ça chez moi ". Car il faut bien évidemment préciser que sur  mon blog , dans mon réseau , sur mes posts ,  vous êtes chez moi.

A vous , cancres qui avez dormi pendant tous vos cours d'histoire , je rappelle que la France s'est reconstruite après la guerre par les forces vives des immigrés italiens , espagnols et portugais . Moi , la petite-fille d'immigrés diplômée en Droit,  je pourrais vous faire un cours de Droit sur les limites (juridiques) à la liberté d'expression mais  votre imbécillité profonde ne vous permettra pas de le comprendre .

A vous racistes et xénophobes qui étalez vos commentaires d'une stupidité navrante , je vous rappelle que vous êtes , pour certains d'entre vous , des chefs d'entreprise dont j'ai bien noté les noms, les structures que vous dirigez. Il se trouve que j'ai une excellente mémoire et suis très attachée à la méritocratie.

A vous , pseudo-confrère médiateur, qui osez tenir de tels propos , je vous informe que vous sortez de mon réseau et si vous étiez dans mon association , vous seriez automatiquement en Commission de Déontologie .

Pourquoi?

Mais parce que la médiation , cher confrère , ce n'est pas ça . La médiation  est culturelle , c'est une philosophie  et elle est éthique avant d'être technique mais votre aveuglement vous a certainement brouillé la vision de nos valeurs humanistes que vous avez visiblement , non pas perdues,  mais jamais acquises. 

Oui , je vous ai censuré et oui , vous êtes viré de mon réseau.

Voilà ce que j'avais à vous dire , les yeux dans les yeux , comme d'habitude.

Je souhaite une belle soirée à tous les bienveillants , les gentils , les porteurs de bonnes nouvelles , les enthousiastes , les dynamiques , les énergiques , les monteurs de projets , les lanceurs d'énergies, les volontaires , les courageux , les altruistes.

A toi , Mamoudou , ( je me permets d'emblée le tutoiement car tu pourrais être mon fils...), je te souhaite de poursuivre l'aventure en France , comme tu l'as si brillamment commencée,  chez les Pompiers de Paris visiblement , et c'est formidable ! 

Bienvenue chez nous  !

 

Bienvenue chez moi , aussi, à Clermont Fd ! Ma porte t'est ouverte à l'image du coeur de l'immense peuple Français . Ce serait un honneur de te recevoir tout simplement parce que je suis viscéralement attachée à la méritocratie et que tu l'incarnes parfaitement ! 

Un p'tit bisou ?

Of course et  surtout si vous êtes noir , handicapé, migrant , une femme élevant seule ses enfants , aveugle et sans ressources !    

Ben oui , je fais ce que je veux , quand je veux , où je veux et avec qui je veux, comme d'habitude.....Pffff....

Publié dans news

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paul Bourgeois 29/05/2018 22:21

Merci de cette réaction. Elle concerne ce que je considère, comme citoyen et comme médiateur, un élément essentiel du vivre-ensemble: l'accueil de l'Autre, la reconnaissance de sa valeur. Notre société a perdu une bonne partie de cette exigence -- l'arrivée de la médiation ne relève pas du hasard ! Il faut parfois y aller fort pour être compris, hélas. Avec mes amitiés,

Paul Bourgeois, médiateur à Liège (Belgique)

Claude Borghetto 29/05/2018 23:12

Merci de votre commentaire , Paul ! Au plaisir de vous lire !