Médiation / Baccalauréat : même combat !

Publié le par Claude Borghetto

Médiation / Baccalauréat : même combat !

Acte 1 : Baccalauréat

Pour la 1ère fois de ma carrière , j'ai mis 20 à une copie de Bac, en Economie , sur un sujet d'actualité passionnant mais complexe et technique s'il en est : vous l'avez deviné , l 'Europe est "sortie" au Bac 2016 et ce n'est pas un jeu de mots !

J'ose dire, en toute simplicité et humilité , que je n'aurais certainement pas mieux fait que ce candidat : riche, dense et maîtrisée , cette copie est remarquable .

Une heure après , mon stylo de correctrice se lance avec enthousiasme sur la copie suivante qui , malheureusement , par le jeu des grilles d'évaluation de Bac auxquelles je suis tenue , se retrouve avec une très bonne note ( 16/20) , note autrefois exceptionnelle mais très courante maintenant....Cette copie est , à mon avis , plus que moyenne .

Mon stylo rouge , déprimé , usé par 25 ans de carrière , doit écrire , et je le dis sincèrement , à contrecoeur , la note de 16 sur 20 sur une copie qui aurait eu , à mon avis, pas plus de 12 ou 13 il y a 20 ans...

Quelle différence y a -t-il , maintenant au Bac , entre un candidat à 16 et un à 20 ?

Il n'y a plus de fossé entre un candidat moyen + et un excellent candidat . Je trouve cela vraiment regrettable pour ne pas dire déprimant .

Sur un CV , lors d'un recrutement , le candidat à 16 /20 va pouvoir prétendre à un regard positif et bienveillant sur son travail , presque autant qu'un candidat à 20/20.

C'est injuste . Tout simplement injuste .

Je voudrais dire à ce candidat ,que je ne connais pas bien évidemment et qui a obtenu 20 avec moi, que j'ai vu la profondeur de son analyse , la justesse de ses propos , la richesse de sa culture , la qualité de son écriture .

Mademoiselle X , Monsieur Y , je vous le dis : vous êtes brillant ! Votre copie mérite 30/20 mais je ne peux pas vous majorer.

Acte 2 : Cour d'appel

Des médiateurs vont tous se trouver à égalité sur des listes déposées en Cour d'Appel , par le jeu , non pas de grilles d'examen ,mais de "bouts de formation" et sans aucune validation de niveau puisqu 'aucun diplôme n'est exigé.

C'est pire que le Bac. Inacceptable .

Où est la différence entre la copie de Bac à 20 et celle à 16?

Où est la différence entre un DEMF/ Master Médiation ( +de 500 h de formation) et des confrères formés au mieux en quelques jours , au pire en quelques heures?

Cette pseudo - égalité n'est pas acceptable .

Oui , je le dis sans états d'âme : j'aime et je défends la méritocratie et qu'elle soit absente à ce point là , m'est insupportable.

Le déni de méritocratie devrait être un délit !

Monsieur le Procureur , au secours !

En France , en 2016 , on meurt de l'égalitarisme .

L'égalité de droit est indiscutable , notre devise républicaine n'est pas négociable.

Il n'y a pas deux justices dans ce pays .Flashé sur l'autoroute , nous avons tous la même sanction : amende et retrait de points .

Mais soyons raisonnables , ouvrons les yeux et surtout , arrêtons de tout mélanger.

Je n'ai aucun pouvoir au Bac. J'obéis à ma hiérarchie.

Les Présidents de Cour d'Appel , eux, ont une marge de manoeuvre : que veulent -ils en faire ?

Quant à mes étudiants du DU Médiation à Clermont Fd , ils connaissent la musique du DU et je crois l'apprécient : le major aura une place en table ronde , sera l'invité du prochain café médiation du Club Actumediation le 11 Juillet prochain et aura une interview sur Actumediation.

Ah mais !

Commenter cet article