Brexit en médiation : à éviter !

Publié le par Claude Borghetto

Brexit en médiation : à éviter !

1957 : traité de Rome

Six pays fondateurs dont la France se mettent autour d'une table , unis par une même volonté politique : établir des liens commerciaux rendant impossible toute nouvelle guerre entre la France et l'Allemagne .

Traumatisés , survivants de deux guerres mondiales en à peine 25 ans , les protagonistes étaient motivés dans un même esprit pacifiste , un même élan en l'occurence l'apaisement autour d'un même projet : une Europe unie et pacifiée.

1973 : arrivée du Royaume Uni après deux vetos du Général de Gaulle en 1963 et 1967

Là où le général de Gaulle , certainement visionnaire, avait dit "non" , Georges Pompidou va dire oui. On connaît la suite .

De broutilles en querelles en passant par d'innombrables concessions strictement commerciales à l'égard de nos vrais/faux partenaires britanniques , l'Europe n'avance plus , recule et se fracture .

Quel lien avec la médiation , allez - vous me dire ?

A vrai dire , je ne peux m'empêcher de faire le parallèle avec les propos tenus par certains d'entre nous , se voulant "rassembleurs" , "porteurs de projets" où tout le monde pourrait et devrait trouver sa place dans des centres/unités de médiation ouverts à tous ou presque.

Pourtant , tout le monde le sait : sur les projets , il faut les bonnes personnes .

S'il n' y pas transparence sur les intentions , des fondations établies sur les mêmes convictions profondes, portés par les mêmes valeurs , où voulez - vous aller ensemble ?

La différence est une richesse mais il faut un référentiel commun.

La loyauté entre partenaires s'impose : elle suppose un éclaircissement sur les intentions de chacun dans une transparence absolue .

Et, oui , je confirme : il faut être capable , comme l'a fait le Général De Gaulle , de dire "non" à un faux partenaire dont la loyauté n'est qu'apparente....

Pour éviter une situation ubuesque comme l'Europe actuelle accouchant d'une souris britannique semant la pagaille et enlisée dans un vrai/ faux projet politique , la médiation doit se structurer et faire le tri et avec ses médiateurs et avec ses partenaires .

D'où ma question à certains en médiation : que voulez - vous VRAIMENT ?

Il faudra nous le dire , clairement .

Parce que pour faire un bout de chemin avec nous , il faut que les choses soient dites.Maintenant.

Evitons le Brexit en médiation. Clarifions rapidement.

Publié dans news

Commenter cet article