Médiation /Coiffure : comparatif !

Publié le par Claude Borghetto

Médiation /Coiffure : comparatif !

Un contentieux en coiffure arrive sur mon bureau .

Conflit salarié /employeur , classique , avec de la rupture conventionnelle dans l'air .

Toutefois , le dossier arrive sur mon bureau à Clermont , la médiation avait sa chance !

Idée qui peu à peu se profile dans la tête de la salariée : se mettre à son compte .

Mais elle ne peut pas .

Pourquoi?

Parce qu'elle n'a pas les diplômes !

Mais pourtant , elle exerce , me direz - vous , puisqu'elle était salariée dans un salon de coiffure !

Oui , mais....

Plongée dans le monde de la coiffure : vous me suivez ?

Allez c'est parti ! On va sur l'ONISEP , bible des profs/étudiants /élèves !

Alors , pour être coiffeur , il faut un CAP, ce qu'avait ma cliente.

C'est visiblement le minimum requis pour exercer le métier. Il se prépare , en général, en 2 ans, après la 3e. Les titulaires du CAP qui souhaitent se spécialiser ont le choix entre deux MC (mention complémentaire) qui se déroulent , chacune, en 1 an .On est déjà à 3 ans !

Mais pour ouvrir un salon de coiffure , c'est encore plus compliqué : il faut un brevet professionnel ou un brevet de maîtrise en coiffure qui se préparent en 2 ans en alternance.

Houla ! Je vous entends soupirer....Trop dur les études de coiffure ?

Bon alors , on va faire plus simple : vous pouvez devenir médiateur !

2 diplômes sont nécessaires pour être coiffeur et pour l'ouverture / exploitation de votre futur salon alors qu'en médiation , RIEN !

Elle est pas belle , la vie ?

Ben oui , on peut quand même pas comparer les exigences du métier de coiffeur avec celles du médiateur !

Un brushing mal " cadré " , c'est une St Valentin bousillée !

Une coupe au carré ...arrondie , c'est l'horreur !

Une permanente ...provisoire , c'est votre conjoint qui dépose le bilan!

Un balayage qui s'égare, c'est une bagarre générale !

Couper , colorer , mettre en forme les cheveux , c'est un vrai métier , Môssieu !

Rien à voir avec l'amateurisme du médiateur , mon p'tit gars !

Et je ne vous parle pas de la coloration !

Une couleur ratée , c'est un arc en ciel de désespoir ! Siiiiii !

On ne parle pas ici seulement du professionnalisme du coiffeur mais aussi de son art , de l' EXPLOSION de sa créativité , Môssieu ! C'est énooooorme , comme dirait l'ami Fabrice !

Vu sur un site de coiffure : "Les clients ne confient pas leur tête à n'importe qui! Ils ont besoin d'être rassurés, cajolés, dorlotés".

Mais les médiateurs aussi sont des cajoleurs :on vous fait tous les calins que vous voulez ....à 200 euros l'heure !

Mais, Môssieu , on ne "caline un client" que si on est formé pour cela ! C'est le cas en coiffure !

En médiation , pas de diplôme exigé donc pas de calins ! C'est la règle !

Vous faites des calins à qui vous voulez , mais pas au client ! On facture , ici , Môssieu , les coiffeurs sont des professionnels sérieux diplômés , pas des médiateurs amateurs non diplômés !

Bon , profil bas ...Suis qu'une petite médiatrice...qui va devoir reconsidérer sa coiffeuse adorée , Sophie , qui a beaucoup de mérite vu sa tête ...

Allez , je vous fais un petit shampoing ? Ah mince , faut que je pense à m'inscrire au CAP , je n'ai qu'un Master Médiation....

Médiation /Coiffure : comparatif !

Commenter cet article