vos questions , mes réponses

Publié le par Claude Borghetto

1.Puis-je venir en médiation familiale avec mes enfants ?

Bien sûr ! Introduire des enfants dans le processus de médiation est tout à fait possible en votre présence ou pas, mais toujours avec votre accord .

2 .Puis- je venir avec mon avocat ?

L'avocat est un professionnel du Droit habilité à vous délivrer de précieux conseils juridiques . Le médiateur ne peut pas vous conseiller en Droit puisque sa fonction en elle même oblige à une certaine neutralité et impartialité .Vous avez donc intérêt à demander conseil à un avocat et , si vous le souhaitez , venir avec lui. Toutefois , il devra respecter lui aussi les règles de la médiation puisque le médiateur est seul responsable du processus de médiation.

3.Puis-je arrêter une médiation quand je veux ?

Tout à fait , dans la mesure où c'est vous qui décidez ! Le médiateur peut, lui aussi, prendre cette décision puisqu'il est responsable du processus de médiation et notamment de la sécurité des personnes .

4.Est ce que je peux suivre une thérapie en même temps qu'une médiation?

Sans problème! Diplômée en Psychologie , je ne peux que vous encourager à poursuivre ou à engager une thérapie si vous en éprouvez le besoin et ce, en parallèle d'une médiation .

On peut aussi arrêter temporairement une médiation pour créer une " parenthèse psy" , le temps de vous laisser prendre un second souffle .

5.Comment faire une médiation avec des personnes âgées qui ne peuvent pas se déplacer?

Cela peut effectivement arriver , notamment dans les conflits de succession. Le médiateur peut se déplacer , par exemple en maison de retraite .Mais , les frais de déplacement sont à votre charge.

6.Pourquoi les séances de médiation sont - elles à un cabinet de médiation?

Parce qu'il faut un territoire neutre ! Le médiateur est une tierce personne neutre et impartiale qui exerce sur un territoire neutre .

7.Est ce que mon avocat ou mon notaire pourra relire l'accord rédigé et éventuellement le modifier?

Sans aucun problème puisque c'est vous qui décidez , avec l'autre partie évidemment !

8.Qui va faire en sorte que personne ne soit lésé dans l'accord?

C'est de la responsabilité du juge de vérifier qu'aucune partie ne soit lésée : il peut même refuser une homologation dans votre intérêt ! Vous voyez donc que le juge n'est pas dessaisi de son pouvoir et tant mieux ! Toutefois ,le médiateur veille, en général , à ce que l'accord trouvé ne soit pas déséquilibré.

9.Je suis juste en conflit avec mes enfants , en crise d'ados : une médiation familiale est-elle possible dans ce cas ?

Bien sûr ! Si vous le souhaitez , le médiateur peut rédiger un accord symbolique, un peu à la façon du contrat installé dans les établissements scolaires .

10.Comment peut-on être sûr de la confidentialité ?

L'espace de médiation est un espace verrouillé : aucune information ne filtre à l'extérieur .Tout comme un avocat , un psychologue , un notaire ou un magistrat , le médiateur est tenu au secret professionnel.Rien ne sera rapporté à un tiers , avocat, notaire ou juge.

Je suis particulièrement sensible à ce sujet , en tant que médiatrice comme en tant qu'enseignante .

11.Le conflit met en cause beaucoup de personnes dans mon entreprise : comment faire une médiation?

Si le conflit est particulièrement important , engageant plusieurs personnes voire plusieurs services , une co- médiation est envisageable , c'est à dire 2 médiateurs .

Voilà ! J'ai répondu aux questions les plus fréquentes !

Je reste à votre disposition pour poursuivre l'échange....

 

Commenter cet article

marc juston 16/02/2016 08:13

Je me permets d'indiquer concernant votre dernier blog (vos réflexions sont toujours aussi intéressantes et pertinentes) que "code de procédure civile" s'écrit avec un "e" à civile. C'est la procédure qui est civile.
Bien Cordialement.

Claude Borghetto 16/02/2016 08:21

Merci ! je corrige tout de suite !